Placer son argent en Assurance-vie Luxembourgeoise

 

L’assurance-vie est le placement adopté par la majorité des particuliers fortunés et, de plus en plus, nous constatons un intérêt grandissant pour placer son argent au sein de contrats d’assurance-vie de droit luxembourgeois.

Le fonctionnement du contrat d’assurance-vie luxembourgeois est proche de celui connu en droit interne français. Un contrat au Luxembourg ne présente pas d’avantage fiscal supplémentaire.
Cependant, il offre à ses placements une importante sécurité quant à la protection des capitaux et permet une gestion largement diversifiée variable en fonction du patrimoine financier du preneur.

 

La fiscalité de l’assurance vie luxembourgeoise

La fiscalité de l’assurance-vie luxembourgeoise est semblable à celle de l’assurance-vie classique en France. Placer son argent au sein d’une assurance vie luxembourgeoise est aussi avantageux durant la durée de vie du contrat qu’au décès de l’assuré.

 

Fiscalité en matière de rachat

Fiscalité Placement Argent Assurance Vie

Fiscalité au décès de l’assuré

Fiscalité Placement Argent Assurance Vie - Décès 

 

 

Les atouts du Luxembourg pour placer son argent

Si le contrat d’assurance vie de droit luxembourgeois est largement proposé au contribuable c’est parce qu’il présente quatre avantages majeurs :

– Neutralité fiscale : le contrat de droit luxembourgeois s’adapte à la fiscalité du pays de résidence fiscale de l’assuré. C’est pourquoi un résident fiscal français rencontrera la même fiscalité qu’il souscrive un contrat en France ou au Luxembourg. On retrouve donc cette même fiscalité dégressive dans le temps et particulièrement intéressante au décès de l’assuré.
– Le triangle de sécurité : reflète la relation existante entre les banques dépositaires, les compagnies d’assurances et le Commissariat Aux Assurances (CAA). En effet, les contrats d’assurance-vie luxembourgeois et leurs actifs financiers sont régis par des règles prudentielles strictes. Le CAA contrôle la représentation exacte des avoirs des souscripteurs d’un contrat d’assurance vie auprès des assureurs.

– Le « super privilège » : le contribuable est considéré comme créancier de premier rang au Luxembourg. Les souscripteurs sont assurés d’une protection optimale de leur épargne.

– Une architecture ouverture : le Luxembourg offre une multitude de supports financiers et un accompagnement financier notamment dans le cadre d’un fond interne dédié (FID).

 

Le Fond Interne Dédié : une gestion sur mesure de son patrimoine financier

Un Fonds Interne Dédié (FID) est conçu et géré par une société de gestion agréée pour le compte d’un souscripteur dans une compagnie d’assurance. Les FID permettent à un investisseur de mettre en place une gestion individuelle dédiée sous mandat.

Le placement sous forme de fonds interne dédié offre de multiples possibilités d’investissement, dont l’accès à des actifs qui ne peuvent pas entrés sur des contrats d’assurance-vie français.

Cette souplesse de gestion s’exerce sous la forme d’un mandat discrétionnaire confié à une ou plusieurs sociétés de gestion de portefeuille (SGP), établies en France ou dans l’EEE, choisies par le souscripteur.

 

Les assureurs du contrat luxembourgeois

Nous travaillons avec des acteurs spécialisés en assurance-vie luxembourgeoise notamment

 

Pourquoi placer aujourd’hui au Luxembourg ?

Au-delà des avantages que procure l’ouverture d’un contrat d’assurance-vie luxembourgeois, le Luxembourg est également un moyen de se protéger contre le dernier amendement voté le 15 juin 2016.

Dans le cadre de la Loi SAPIN II, un amendement vient modifier l’article 21 bis et précise que, pour prévenir des risques représentant une menace grave pour la situation financière des personnes assurées ou d’une partie significative d’entre elles :

« Il est possible de suspendre, retarder ou limiter, pour tout ou partie du portefeuille, le paiement des valeurs de rachat, la faculté d’arbitrage ou le versement d’avances sur contrat, c’est-à-dire de suspendre le contrat d’assurance d’un certain nombre de personnes en cas de danger, non pas systémique, mais pesant sur une grande partie des assurés. »