Hausse des Taux – Intérêt des Obligations Convertibles

Pourquoi s’intéresser à cette classe d’actif pour placer son argent ?

Il y a trois raisons fondamentales pour placer son argent au sein de fonds obligataires convertibles.

La première c’est que qu’on retrouve dans cette classe d’actifs tous les paramètres des marchés financiers : les paramètres de sensibilité au taux, de sensibilité au crédit, de sensibilité aux actions et de sensibilité à la volatilité.

La deuxième raison est que l’on constate de très bonnes performances, comparables voire meilleures aux fonds flexibles.

Enfin la troisième raison est l’asymétrie positive qui fait que les fonds obligataires convertibles baissent peu lorsque les marchés baissent et capturent une partie importante des hausses de marché.

Ecofi Convertible Euro

Les obligations convertibles sont souvent peu connues du grand public et pourtant elles ont l’avantage de combiner le meilleur des deux mondes.

L’investisseur bénéficie d’un coupon, décoté par rapport à une obligation pure, et de la capacité de transformer l’actif en actions

Les rentabilités moyennes des obligations convertibles sont bonnes : 7 à 8% / an en moyenne pour les meilleurs fonds sur les 3 dernières années.

 

Intérêt des Obligations Convertibles en cas de Hausse de Taux

Après un an d’incertitudes, la Banque centrale américaine (Fed) s’est décidé en décembre de 2016 à relever ses taux.

Il est clair que cette décision plaide pour une poursuite de la remontée des taux d’intérêt à long terme. C’est un environnement peu propice pour le monde de la dette : les obligations gouvernementales et d’entreprises pourraient continuer d’en pâtir.

Dans le contexte actuel, les obligations convertibles permettent de se couvrir partiellement contre la hausse des taux. A condition que cette hausse des taux provienne de l’amélioration de la conjoncture et des marchés financiers.

Les obligations convertibles pourront plus que compenser une tension sur les taux d’intérêt, en particulier dans les marchés actuels de faible duration (actuellement autour de 2,5) et de sensibilité action élevée avec un delta d’environ 39%.

De plus, compte tenu de cette hausse des rendements, les entreprises préfèrent émettre des obligations convertibles plutôt que des obligations classiques.

Cette tendance devrait se poursuivre et les nouvelles émissions devraient continuer d’être porteuses de performance pour la classe d’actifs