Qu’est ce qu’un fonds flexibles ?

Pour placer son argent efficacement et dans la durée, les fonds flexibles sont incontournables.

Ils ont en effet la possibilité d’investir dans plusieurs classes d’actifs. Théoriquement cela leur permet de bénéficier de la faible corrélation entre certaines d’entre elles
et d’optimiser par conséquent le couple rendement-risque. Chaque gérant peut lui-même définir ces contraintes d’investissement en déterminant par exemple les classes d’actifs ainsi que les univers de valeurs éligible aux fonds ou encore les plans d’exposition à ces mêmes classes d’actifs.

Par exemple, les fonds flexibles utilisent en général trois classes d’actifs : les actions les obligations et les papiers monétaires. Mais ils peuvent aussi intervenir sur d’autres classes d’actifs comme les matières premières, les devises et sur l’ensemble des zones géographiques.

Placer son argent sur un fonds flexible

Trois catégories de fonds flexibles

On peut classer les fonds flexibles en trois grandes catégories :

Les fonds flexibles prudents qui ont pour objectif de limiter le risque de perte en capital, les principaux actifs utilisés sur les obligations et les devises. Il permettent de générer une performance modéré dans de nombreuses configurations de marché et d’amortir les phases de baisse des marchés actions. Généralement ces fonds peuvent détenir jusqu’à 40% d’actions.

Les fonds flexibles équilibrés recherchent le meilleur équilibre entre rentabilité et risque tout en espérant une performance financière substantielle. L’exposition en actions est généralement comprises entre 40 et 80%.

Enfin les fonds flexibles dynamique ont pour objectif de participer aux phases de hausse des marchés tout en essayant de mieux résister que le marché dans les phases de baisse. La principale source de performance étant les actions, le potentiel de performance est plus élevé que pour les autres types de fonds flexibles. Mais le risque est aussi beaucoup plus élevé.

 

Choisir son fonds flexibles pour placer durablement son argent ?

Tout d’abord l’investisseur doit pouvoir choisir son fonds flexible en fonction de son horizon de placement, de son objectif de performance et du risque qu’il est prêt à encourir.

Quand on choisit un fonds flexible on choisit avant tout un gérant, une équipe de gestion et une philosophie de gestion. En effet dans la mesure où le gérant de chaque fonds flexible peut définir
lui-même son univers d’investissement et son objectif la comparaison de l’ensemble des fonds entre eux est difficile.

Il convient d’analyser selon une approche quantitative avec des indicateurs comme le Ratio de Sharpe, la volatilité du fonds ou le MaxDrawDown.

Le Ratio de Sharpe est un bon indicateur car il permet de comparer le rendement supplémentaire obtenue par rapport à l’actif sans risque, comme le fonds euros d’une assurance vie.

 

Investir sur un fonds flexibles au sein d’une assurance vie

Les fonds flexibles peuvent être logés au sein d’un compte titre ou d’une assurance vie.

Compte tenu de la fiscalité avantageuse de l’assurance vie, cette enveloppe sera souvent privilégiée.